ploum31 (ploum31) wrote in amours_de_fans,
ploum31
ploum31
amours_de_fans

[Avent] Les Enfants de la Baleine

Les Enfants de la Baleine est un manga écrit et dessiné par Abi Umeda. La série est en cours avec 15 tomes actuellement publiés en France.


Voici le résumé du premier tome :

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce.
À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde.
Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…


Le manga parle donc d’une petite communauté qui vit sur un vaisseau errant dans une mer de sable, sans contact avec le reste du monde. Une partie de cette population est capable d’utiliser une certaine forme de magie tirée de leurs émotions, le saimia, mais cela a une contrepartie majeure : les individus concernés, appelés les Marqués, ont une vie très courte (ils ne vivent pas au-delà de trente ans). La raison leur est inconnue mais les habitants s’y sont faits et vivent avec cela. Ils ne savent rien du reste du monde (enfin… la plupart d’entre eux) et leur existence se réduit à ce vaisseau.

Leur destin se verra chamboulé lorsqu’ils croisent un vaisseau à la dérive sur lequel ils se rendent pour n’y trouver qu’une unique survivante sans émotion, qu’ils nommeront Lykos. Celle-ci constitue leur premier contact avec le monde extérieur ! En réalité, elle appartient à une armée de Marqués en provenance d’un empire. Eux aussi sont capables de manipuler le saimia, suite à l’absorption de leurs émotions par un Noûs, une créature particulière et centrale dans le récit. Ils le découvriront bien vite lorsqu’un autre vaisseau viendra à leur rencontre pour récupérer celui à la dérive… et les attaquer !


Du coup, au fil du récit, nous suivons cette communauté qui cherche à survivre dans un monde qui ne veut vraisemblablement plus d’eux après les avoir ignorés pendant longtemps, sans qu’eux-mêmes n’en connaissent la raison. Les habitants de la Baleine de Glaise vont ainsi apprendre la véritable nature de leur vaisseau, la raison pour laquelle leurs ancêtres ont été enfermés là et leur errance dans la mer de sable, sans moyen de diriger leur vaisseau, ainsi que la particularité de ce dernier qui explique l’existence de leurs pouvoirs bien qu’ils conservent leurs émotions, au contraire des Marqués de l’Empire. Cela va les inciter à le quitter pour se trouver un nouveau foyer… ce qui signifie réussir à le manœuvrer pour gagner des terres qui leur sont inconnues (ils en auront l’opportunité à la suite de la seconde attaque, la raison de leur blocage y est explicitée). D’autres particularités de ce vaisseau expliquent également ce qui pousse Orca à s’en prendre à eux, et cela a tout à voir avec le système en place au sein de l’Empire duquel il vient, où les Noûs sont centraux et l’absence d’émotions, absorbés par ces derniers, la norme. Cependant, il n’est pas le seul à leur porter de l’intérêt, ce que nous découvrons par la suite (les choses s’éclaircissent dans l’arc en cours mais tout n’est pas encore posé).


La Baleine de Glaise

Même s’il y a un côté aventure, ce n’est pas non plus le cœur du manga, alors selon l’attente à ce sujet, c’est au risque d’être un peu déçu. Certaines personne lui trouvent quelques longueurs parce qu’il n’y a pas que des passages remplis d’action mais pour ma part, je trouve que ces derniers permettent de développer les personnages, leur psychologie et de mieux comprendre leur état d’esprit et les relations qu’ils entretiennent entre eux. J’imagine que, dans ce cas, s’attacher à eux est important pour s’y intéresser.

Parmi les personnages, j’aime en particulier Liontari (après l’avoir détesté dans un premier temps, c’est très drôle d’ailleurs !). C’est un Marqué en provenance de la même armée que Lykos mais ce dernier se trouve être psychologiquement instable car, pour une raison inconnue, le Noûs n’a pas réussi à absorber ses émotions ! Et dans un Empire où l’absence d’émotions est la norme, lui fait tâche, évidemment… de quoi le faire se sentir seul et incompris, méprisé (y compris par sa famille, apparemment), et vraiment seul avec ces sentiments dont il ne sait pas quoi faire finalement, dans un monde où cela n’a pas sa place. Je trouve le personnage intéressant par sa psychologie (même si, de prime abord, on dirait juste un fou sanguinaire qui prend plaisir à massacrer les gens) et par son passé qui semble douloureux. J’ai hâte de découvrir la raison pour laquelle il y a eu ce souci avec le Noûs et la raison pour laquelle il est quand même capable d’utiliser le saimia, alors que cela repose normalement sur cette absorption. Est-ce juste dû à un ‘incident’ durant son premier pèlerinage ou y a-t-il une raison cachée, plus ‘anatomique’, qui expliquerait cette incompatibilité ? (par exemple, le fait d’être un hybride ? Je n’arrête pas de penser à cette possibilité depuis que l’on sait qu’il existe d’autres espèces que les humains comme des ‘géants’, peut-être que le fait qu’il ait les yeux fendus n’est pas juste un trip de la mangaka !)


Mattez-moi ces pupilles... c'est le seul à en avoir de telles. Y a un truc, j'vous dis ! xD (ou alors je me fais des films)

Je suis également intriguée par sa relation avec Lykos, surtout du côté de cette dernière (parce que du sien, on dirait qu'il est amoureux d'elle sans l'avouer et même sans le savoir). je ne saurais dire s'il représente quelque chose pour elle ou pas... Ses souvenirs avec Liontari la montrent à 2-3 reprises en train de le regarder alors qu'elle est avec son frère, qu'elle voit peu et qui est la personne la plus importante pour elle, alors j'imagine que si elle perd ainsi son temps à le fixer, c'est qu'il y a quand même quelque chose ? (parce que bon, s'arrêter pour dévisager le type bizarre, voilà... enfin vous me direz, c'est possible). Mais sinon, qu'est-ce que ça serait ? Parce qu'en même temps, ils ne semblent pas se fréquenter, seulement se voir parce qu'ils sont dans la même école militaire... Bref, j'ai hâte d'être fixée à ce sujet aussi.

Sinon, j’aime beaucoup le dessin, le style est un peu particulier et sans doute ne plaira-t-il pas à tout le monde mais en tout cas, pour ma part, j’aime beaucoup, et ce côté ‘sablonneux’ colle bien avec l’univers désertique. Certains paysages sont vraiment beaux ! Par contre, la superposition des tracés des pouvoirs surcharge parfois le dessin et le rend un peu confus. Sinon, les couvertures sont absolument magnifiques ! Je l’admets, c’est d’ailleurs ça qui m’a attiré en premier lieu vers ce manga, hé hé x)


Chakuro et Lykos dans la version anime

Petite note, ce manga a été adapté en anime, qui comprend actuellement une saison. Il est relativement fidèle au manga mais présente quand même quelques déviances, surtout concernant les passages avec Orca et Liontari il me semble. J’avoue l’avoir regardé un peu en diagonale mais c’est ce que j’ai retenu le plus. Je ne sais pas si ça a été reconduit pour une seconde saison ou pas, cette saison date quand même de 2017.
Tags: avent, rec, rec:manga
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments