Nightrunner - Seregil and Alec

Romans LGBT en français

D'habitude, je lis des romans LGBT en anglais, mais ces derniers mois, j'en ai aussi lus en français. Voici donc un récap :

Tant qu'il le faudra de Cordélia (Tome 1 sur 3 prévus)

C'est l'histoire d'un groupe de jeunes gens qui écrivent un magazine LGBT.

Les personnages couvrent une bonne partie de l'alphabet LGBT, ainsi que diverses intersectionnalités. L'écriture inclusive est utilisée, pour le perso non-binaire et pour les pluriels. Ca parle d'activisme et de romance. Je suis impatiente de lire la suite.


Nos Elles Déployées de Jessie Magana (Tome unique)

L'histoire suit trois femmes – une mère, sa fille et sa petite-fille – à deux époques – 1974 et 2018. Elles font de l'activisme féministe et se battent également pour d'autres causes.

Ca touche aux problématiques françaises et algériennes. Il y a de nombreux personnages LGBT, principalement des femmes, mais aussi un homme gay et un perso non-binaire. C'est tout aussi intéressant que le précédent.


Candombe Tango de Theodore Koshka (Trilogie)

En Amérique Latine, un ange et un démon enquêtent sur des événements surnaturels avec l'aide d'un policier humain.

J'ai beaucoup aimé le scénario, surtout dans le troisième tome. La narration est prenante, j'ai enchaîné tous les livres. Il y a beaucoup de m/m, un peu de f/f et du polyamour, ainsi qu'un perso non-binaire dans le tome 3.


N'hésitez pas à partager vos propres recommandations. Bonne lecture !
hetalia_Arthur

[Avent] Hilda

Hilda est une série d’animation Netflix (encore !) de deux saisons. On y suit Hilda qui vit une vie tranquille et isolée avec sa mère dans une maison à la campagne (elles ont d'ailleurs une relation très mignonne). Elle passe son temps à explorer les alentours pour y rencontrer plusieurs créatures issues du folklore scandinave. Malheureusement, suite à un concours de circonstances, elle et sa mère doivent déménager en ville, ce qui ne plait pas à notre héroïne qui se retrouve du jour au lendemain avec des enfants de son âge. Inutile de dire que ce n’est pas facile, même si elle parvient à se faire deux amis : Frida, une petite fille perfectionniste et David, un garçon gentil et froussard.


(David, Hilda, Brindille en bas et enfin Frida)

Avec eux, elle va vivre des aventures et, surprenamment, rencontrer beaucoup de créatures surnaturelles, des gnomes, des sorcières, des fantômes et beaucoup d'autres.
La série est très mignonne et adorable à regarder, les dessins sont magnifiques. L’univers est très riche. Les épisodes ne suivent pas une structure précise, donc on ne s'ennuie pas devant. De plus, le fait que ce soit basé sur le folklore scandinave dépayse beaucoup. Je ne peux que conseiller cette série vraiment agréable avec une ambiance réconfortante voire poétique et ses personnages attachants.


bixti fangirl motivée

[Avent] Vos coups de coeur 2020 🥰 ...et vos attentes pour 2021 😍 !!!

Nous concluons donc ce calendrier de l'avent par ces questions primordiales :

Qu'est-ce qui vous a fait vibrer cette année et oublier le vilain connard de virus ?

Qu'est-ce qui vous FAIT vibrer là maintenant tout de suite pour 2021 ???

Tous ces fabuleux projets qui ont été reporté...2021 s'annonce riche en fandoms, en events, en publication, en nouveaux films et séries (ou saisons) ! Balancez dans les com les trucs qui vous enthousiasme pour l'année prochaine, partagez la positivité, on en a besoin !
  • ploum31

[Avent] Les Enfants de la Baleine

Les Enfants de la Baleine est un manga écrit et dessiné par Abi Umeda. La série est en cours avec 15 tomes actuellement publiés en France.


Voici le résumé du premier tome :

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce.
À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde.
Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…


Le manga parle donc d’une petite communauté qui vit sur un vaisseau errant dans une mer de sable, sans contact avec le reste du monde. Une partie de cette population est capable d’utiliser une certaine forme de magie tirée de leurs émotions, le saimia, mais cela a une contrepartie majeure : les individus concernés, appelés les Marqués, ont une vie très courte (ils ne vivent pas au-delà de trente ans). La raison leur est inconnue mais les habitants s’y sont faits et vivent avec cela. Ils ne savent rien du reste du monde (enfin… la plupart d’entre eux) et leur existence se réduit à ce vaisseau.

Leur destin se verra chamboulé lorsqu’ils croisent un vaisseau à la dérive sur lequel ils se rendent pour n’y trouver qu’une unique survivante sans émotion, qu’ils nommeront Lykos. Celle-ci constitue leur premier contact avec le monde extérieur ! En réalité, elle appartient à une armée de Marqués en provenance d’un empire. Eux aussi sont capables de manipuler le saimia, suite à l’absorption de leurs émotions par un Noûs, une créature particulière et centrale dans le récit. Ils le découvriront bien vite lorsqu’un autre vaisseau viendra à leur rencontre pour récupérer celui à la dérive… et les attaquer !


Du coup, au fil du récit, nous suivons cette communauté qui cherche à survivre dans un monde qui ne veut vraisemblablement plus d’eux après les avoir ignorés pendant longtemps, sans qu’eux-mêmes n’en connaissent la raison. Les habitants de la Baleine de Glaise vont ainsi apprendre la véritable nature de leur vaisseau, la raison pour laquelle leurs ancêtres ont été enfermés là et leur errance dans la mer de sable, sans moyen de diriger leur vaisseau, ainsi que la particularité de ce dernier qui explique l’existence de leurs pouvoirs bien qu’ils conservent leurs émotions, au contraire des Marqués de l’Empire. Cela va les inciter à le quitter pour se trouver un nouveau foyer… ce qui signifie réussir à le manœuvrer pour gagner des terres qui leur sont inconnues (ils en auront l’opportunité à la suite de la seconde attaque, la raison de leur blocage y est explicitée). D’autres particularités de ce vaisseau expliquent également ce qui pousse Orca à s’en prendre à eux, et cela a tout à voir avec le système en place au sein de l’Empire duquel il vient, où les Noûs sont centraux et l’absence d’émotions, absorbés par ces derniers, la norme. Cependant, il n’est pas le seul à leur porter de l’intérêt, ce que nous découvrons par la suite (les choses s’éclaircissent dans l’arc en cours mais tout n’est pas encore posé).


La Baleine de Glaise

Même s’il y a un côté aventure, ce n’est pas non plus le cœur du manga, alors selon l’attente à ce sujet, c’est au risque d’être un peu déçu. Certaines personne lui trouvent quelques longueurs parce qu’il n’y a pas que des passages remplis d’action mais pour ma part, je trouve que ces derniers permettent de développer les personnages, leur psychologie et de mieux comprendre leur état d’esprit et les relations qu’ils entretiennent entre eux. J’imagine que, dans ce cas, s’attacher à eux est important pour s’y intéresser.

Parmi les personnages, j’aime en particulier Liontari (après l’avoir détesté dans un premier temps, c’est très drôle d’ailleurs !). C’est un Marqué en provenance de la même armée que Lykos mais ce dernier se trouve être psychologiquement instable car, pour une raison inconnue, le Noûs n’a pas réussi à absorber ses émotions ! Et dans un Empire où l’absence d’émotions est la norme, lui fait tâche, évidemment… de quoi le faire se sentir seul et incompris, méprisé (y compris par sa famille, apparemment), et vraiment seul avec ces sentiments dont il ne sait pas quoi faire finalement, dans un monde où cela n’a pas sa place. Je trouve le personnage intéressant par sa psychologie (même si, de prime abord, on dirait juste un fou sanguinaire qui prend plaisir à massacrer les gens) et par son passé qui semble douloureux. J’ai hâte de découvrir la raison pour laquelle il y a eu ce souci avec le Noûs et la raison pour laquelle il est quand même capable d’utiliser le saimia, alors que cela repose normalement sur cette absorption. Est-ce juste dû à un ‘incident’ durant son premier pèlerinage ou y a-t-il une raison cachée, plus ‘anatomique’, qui expliquerait cette incompatibilité ? (par exemple, le fait d’être un hybride ? Je n’arrête pas de penser à cette possibilité depuis que l’on sait qu’il existe d’autres espèces que les humains comme des ‘géants’, peut-être que le fait qu’il ait les yeux fendus n’est pas juste un trip de la mangaka !)


Mattez-moi ces pupilles... c'est le seul à en avoir de telles. Y a un truc, j'vous dis ! xD (ou alors je me fais des films)

Je suis également intriguée par sa relation avec Lykos, surtout du côté de cette dernière (parce que du sien, on dirait qu'il est amoureux d'elle sans l'avouer et même sans le savoir). je ne saurais dire s'il représente quelque chose pour elle ou pas... Ses souvenirs avec Liontari la montrent à 2-3 reprises en train de le regarder alors qu'elle est avec son frère, qu'elle voit peu et qui est la personne la plus importante pour elle, alors j'imagine que si elle perd ainsi son temps à le fixer, c'est qu'il y a quand même quelque chose ? (parce que bon, s'arrêter pour dévisager le type bizarre, voilà... enfin vous me direz, c'est possible). Mais sinon, qu'est-ce que ça serait ? Parce qu'en même temps, ils ne semblent pas se fréquenter, seulement se voir parce qu'ils sont dans la même école militaire... Bref, j'ai hâte d'être fixée à ce sujet aussi.

Sinon, j’aime beaucoup le dessin, le style est un peu particulier et sans doute ne plaira-t-il pas à tout le monde mais en tout cas, pour ma part, j’aime beaucoup, et ce côté ‘sablonneux’ colle bien avec l’univers désertique. Certains paysages sont vraiment beaux ! Par contre, la superposition des tracés des pouvoirs surcharge parfois le dessin et le rend un peu confus. Sinon, les couvertures sont absolument magnifiques ! Je l’admets, c’est d’ailleurs ça qui m’a attiré en premier lieu vers ce manga, hé hé x)


Chakuro et Lykos dans la version anime

Petite note, ce manga a été adapté en anime, qui comprend actuellement une saison. Il est relativement fidèle au manga mais présente quand même quelques déviances, surtout concernant les passages avec Orca et Liontari il me semble. J’avoue l’avoir regardé un peu en diagonale mais c’est ce que j’ai retenu le plus. Je ne sais pas si ça a été reconduit pour une seconde saison ou pas, cette saison date quand même de 2017.
bloody nygmob

[Avent] The Old Guard

The Old Guard est une adaptation Netflix d'un comics américain du même titre, avec Charlize Theron dans le rôle principal.




The Old Guard raconte les aventures d'un groupe d'immortels : Andromeda, aka Andy, l'aînée du groupe, super guerrière de l'Antiquité grecque, Booker ancien soldat déserteur des armées napoléonnienne qui a fait la campagne de Russie, Nicolo, aka Nicky, et Yusuf, aka Joe, ennemis mortels durant les Croisades et maintenant en couple très amoureux, et la petite dernière, Nile, une marine qui se fait tuer en Afghanistan...et ressuscite.



En effet, comment découvre-t-on que l'on est immortel ? Eh bien en mourrant pardi !

Deux problèmes arrivent en même temps : l'arrivée de Nile qu'il faut vite récupérer avant que l'armée ne se pose des questions et une entreprise qui a mis la main sur des images des immortels en pleine résurrection. Le petit groupe, craignant que leur secret ne soit dévoilé au grand jour, doit tout faire pour mettre la main sur ces images et découvrir qui les a filmé !



Donc on voit Charlize Theron dans un rôle de femme forte et badass, avec des tas de chorégraphie de fou, un couple gay tout aussi badass, et voilà, c'est juste un petit film d'action sans prétention qui essaye d'avoir un petit peu de diversité.




Le comics est super car il offre des flashbacks sur le passé de tous les personnages (et notamment explore davantage le passé de Andy). Le dessin peut faire grincer des dents, mais l'histoire est cool, un peu différente du film (le film reste néanmoins une adaptation correcte).

Il aura peut-être une suite, la réalisatrice ayant l'ambition de faire une trilogie !!!
beatup
  • tidooo

[Avent] Livres : Le guêt d'Ankh-Morpork

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas les Annales du Disque-Monde de Pratchett, il s'agit d'une collection de livres de fantasy burlesque dont l'intrigue se situe dans l'univers bien perché du Disque-Monde, cher aux platistes, puisque le monde y est plat comme une pizza et repose bien sagement sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes installés sur une tortue géante parcourant l'univers.

Ce monde est très riche et très varié et il se développe au fur à mesure des tomes (41 au total) mais chacun peut être lu individuellement. Les tomes se répartissent en plusieurs catégorie (d'ailleurs l'éditeur l'Atalante en a regroupé certains dans un même volume) suivant des thèmes : la mort, les sorcières, les mages, le guêt.

Moi, je vais parler du guêt parce que c'est la partie qui m'a occupée le plus cette année et que ça résonne vraiment bien avec l'actualité du monde (ou en tout cas de la France de 2020).Le Guet d'Ankh-Morpok - Terry PRATCHETT - Fiche livre ...
Le guêt, c'est le nom de la police d'Ankh-Morpork, ville tentaculaire du Disque-Monde tenue d'une main de faire par un patricien quasi-omniscient qui a rétabli les guildes pour maintenir le statut quo au sein de la population. En gros, l'important, c'est que rien ne change, ça évite que les gens râlent. Donc maintenant, quand vous êtres cambriolé ou tué, vous avez un reçu de la guilde des voleurs ou des assassins et tout le monde est content.

Quelle est l'utilité de la police là-dedans ? Eh bien, c'est une très bonne question, ils se la posent régulièrement. Non, d'ailleurs. Pour éviter de se la poser, Vimaire, le capitaine du guêt municipal boit. Ses accolytes, Chicard Chique et Fred Colomb (my last two brain cells) boivent aussi, arnaquent un peu et globalement, attendent que la nuit passe. Voilà pour le commencement. Ca n'est pas très réjouissant, mais, ça va changer avec l'arrivée de Carotte, jeune homme plein d'illusions et de bonne volonté, élevé par des Nains, et d'un dragon invoqué par des incompétents.

Bref, ils vont devoir bosser et c'est une sacrée nouveauté !

Ce que j'aime dans ces livres, c'est, au-delà de la richesse de l'univers et de son humour incroyable, l'évolution des personnages tout en restant fidèle à ce qu'ils sont. Vimaire est en colère, tout le temps, pour plein de raisons et il lutte en permanence pour faire ce qu'il croit être juste. Parce que c'est ça, le boulot de flics. Il n'est pas aimable, il n'est pas plaisant et surtout, ni lui, ni l'auteur ne cherche à le présenter sous un autre jour ou à le justifier ! (j'aime bien ce genre de personnage complexe et désagréable qui est autorisé à être détestable sans autre raison que leur personnalité).

Ce qui pour moi a fait écho à l'actualité c'est le leitmotive du qui garde les gardients ? avec le problème de qui contrôle la police et donc des violences policiaires, des abuts de pouvoirs, des préjugés, des pots-de-vins et au final, qui donne une version juste, humaine et plaisante sans être idéaliste du rôle des flics.

Vimaire l'alcoolique en colère grandit au même titre que Carotte l'idéaliste et que tous les autres policiers qui petit à petit s'engagent à leurs côtés sans rien perdre de ce qui fait son charme (ou en l'occurence, sa grossièreté et sa capacité à irriter autour de lui).

Mais d'autres sujets sont aussi abordés de manière très fine : la transidentité des Nains, dans Pieds d'Argile puis dans le Cinquième Eléphant, la prostitution dans Ronde de Nuit, le racisme et les guerres de religions dans Va-t-en guerre et Jeu de Nains. Il y en a donc pour tous les goûts.

Mon seul reproche, c'est parfois un peu long à démarrer : sur un roman de 400 pages, il peut y avoir facilement 150 pages d'introduction de l'intrigue, comme pour rappeler aux lecteurs comment ce monde fonctionne et il faut donc s'accrocher un peu. Mais point positif, la traduction est vraiment très bonne !!

(Ce post a volontairement omis toute mention à la prochaine adaptation en série télé parce que sinon je n'aurai fait que râler pendant 12 pages)
  • ploum31

[Avent] Webromans

On continue avec les recs avec, cette fois, les webromans ! Comme leur nom l’indique, ce sont des romans (des originaux, donc) publiés sur internet, accessibles sur un site de publication en ligne de manière gratuite. Avez-vous des recs de webromans que vous avez particulièrement aimé ?

En ce qui me concerne :

Quatre Terres de Codan

Histoire en cours avec 14 chapitres + textes annexes. Fantasy mythologique, high fantasy, présence de romance LGBT.

Le Grand Choix est lancé. Bientôt, le Dieu père aura un nouveau corps à posséder pour sa prochaine vie. Deux cents jeunes individus de quinze à vingt ans vont s'affronter pour avoir l'honneur de lui céder le leur, deux cents jeunes dans la fleur de l'âge défendant les couleurs de leur dieu élémentaire tutélaire, pour qui le Grand Choix est la dernière façon de régler leurs différends.
Peon, Mala, Danaël et Aomi, originaires chacun d'une des quatre terres, font partie de ces deux cents personnes. Ils n'ont rien en commun hormis cela. Et hormis le fait d'avoir été choisi par quelqu'un d'autre que leur dieu pour un autre destin.


Déjà, j’adore tout ce qui est mythologie, y compris inventée (ce qui est le cas ici), alors je ne pouvais que cliquer. Ce n’est encore que le début mais j’aime beaucoup l’univers dépeint, les coutumes des différents peuples décrits, comment ils se considèrent les uns les autres (ce qui est à imputer en partie aux relations mauvaises entretenues par leurs dieux respectifs)… et aussi les sous-entendus qui tendent à démontrer que ce Grand Choix-ci est vraiment particulier et que les quatre personnages cités y ont un rôle à jouer qui les dépasse encore.

Le Premier Cercle de Béatrice Aubeterre

Histoire en cours, avec le tome 1 terminé en 49 chapitres et tome 2 en cours avec 31 chapitres + textes annexes dont un préquelle, La Nef Blanche. Style steampunk, Planet Opera, aventure.

Depuis plusieurs siècles, Tramonde impose sa suprématie sur le continent d'Orante grâce à ses extraordinaires vaisseaux volants. Mais en ces temps troublés, le royaume vacille sur ses bases. Haudran aur'Commara, jeune et brillant commandant de nef aérienne, reçoit pour mission de partir lutter contre des pirates aux confins du pays. Il ignore qu'il va plonger au cœur de dangereuses intrigues auxquelles seront suspendus son destin comme celui de Tramonde...

Je ne pouvais pas parler de webromans sans parler de celui-ci tellement je l’aime ! Ça parle intrigues politiques dans un monde avec des nefs capables de voler grâce à la technologie des cristaux… Je trouve l’univers très original et vraiment intéressant. J’adore la plume de l’autrice, ses descriptions et les paysages qu’elle dépeint sont magnifiques. Petit bémol : il faut être inscrit sur l’Allée des Conteurs pour pouvoir accéder à l’ensemble du contenu.
L’autrice a plusieurs autres textes en cours, je ne suis cependant pas assez avancée dans ces derniers pour en faire une rec en bonne et due forme mais les débuts semblent tout aussi prometteurs, quoique dans des univers complètement différents (je pense notamment à Sublimation, Spiritus Mundi et Paradis XXIV, trouvables sur l’Allée des Conteurs et/ou LeConteur).

Au Paradis, rien de nouveau de modocanis

Histoire principale terminée en 15 chapitres + plusieurs textes annexes. Inspiré de la mythologie chrétienne ; parodie, humour.

Tout le monde a des bons et des mauvais jours, sauf le Diable qui en a des mauvais et des pires.

Je ne pouvais pas ne pas citer ce dernier, que j’ai découvert par le biais de Calimera et sur lequel j’ai écrit quelques fanfics x) Pour le moment, je n’ai lu que l’histoire principale (honte à moi) mais j’ai passé un agréable moment à le lire et j’ai pas mal ri ! J’adore en particulier la relation entre les différents Archanges et je compatis pour ce pauvre Uriel, avec ce qu’il se prend sur la tête x) Mais de manière générale, j’ai trouvé amusant de découvrir l’interprétation de l’autrice des anges, des démons et des saints.

La Demeure de l’Oublié de Yon

Histoire terminée en 19 chapitres. Fantastique avec des vampires, horreur, présence de romance LGBT.

Vous voici arrivés, mes enfants. Nous allons pouvoir commencer. Quelle joie de vous voir mourir, après toutes ces années de lutte, après vos incroyables détours… C'est maintenant la fin.

Une histoire que j’ai lue il y a pas mal de temps et que j’ai adoré. Ce n’est pas de l’horreur très graphique ni horrible, c’est davantage psychologique et j’ai trouvé que c’était très bien mené.

Chroniques d’un rêve d’acier – Eryne d’Ayleene

Partie I terminée en 35 chapitres, partie II à venir. Fantasy, aventure.

Eryne, fille d'un modeste pêcheur, voit sa vie basculer lorsque le Temple, l'organisation chargée de véhiculer la pensée d'Orax à travers les îles, s'intéresse à elle. Dès lors, elle se retrouve plongée dans une aventure qui la dépasse, dans un monde où elle ne trouve pas sa place, où elle doit côtoyer des forces dont elle rejetait jusqu'à l'existence même pour s'en sortir.

Une autre histoire que j’ai lue il y a pas mal de temps et que j’ai beaucoup aimé, qui évoque entre autres un aspect religieux que j’ai trouvé intéressant.
dadou
  • jainas

[Avent] Rec : 10 fanfics que j’ai aimé en 2020

Le voici le voilà, le désormais traditionnel top 10 de fics lues cette année que j'ai beaucoup appréciées.
C’est au final un panaché dans le désordre, que j'ai essayé de faire le plus multifadom possible... Ca augmente les chances que chacun y trouve son compte ! ;)

Bonne lecture !

En français

Le daemon du sorceleur by Eilisande

Les sorceleurs sont des monstres. La meilleure preuve de cette affirmation, c'est qu'il est bien connu qu'ils n'ont pas de daemons. Malgré cette horrible absence, Jaskier ne peut s'empêcher de suivre et d'aimer Geralt. Mais jamais, jamais il n'osera lui demander ce qu'il en est, ni même à penser trop fort au problème. La confrontation avec un monstre le force à confronter le problème.

Un daemon!AU du point de vue de Jaskier, au présupposé sombre, mais qui finit de manière ultra satisfaisante. J'adore le worldbuilding autour des daemons. OT3.

Comment rester en contact avec sa nemesis by Nelja (Into the spiderverse)

Liv et May sont ennemies, mais elles continuent à s'envoyer des textos de temps en temps.

J’ai beaucoup aimé la voix de May, laconique et un peu pince-sans-rire, et sa relation avec Liv entre deux péripéties improbables.

En anglais

Meet Death Sitting by bomberqueen17 (The Witcher)

“No,” Jaskier sighed. “This is the thing, Geralt. I’m middle-aged and tired and I just think I’d rather meet death sitting down and facing it rather than from behind while I’m running. You know?” He contemplated that a moment, and finally added, “Especially if it’s you.”

Set after the end of season 1.

La première fic d’une série bien plus large initialement axée sur la relation de Jaskier et Geralt au fil des années, mais qui touche aussi leur familles étendues. Mon gros coup de cœur de cette année, qui a en partie mis en place mes attentes vis-à-vis des fics sur ce fandom et de la manière d’écrire Jaskier.

The Fat Baby song by fannishliss (The Witcher)

Everyone loves fat babies. Jaskier cannot resist a fat baby. Even Geralt loves fat babies.

This is a song Jaskier wrote about a Fat Baby.

Inspirée par la fic précédente, écrite par Fannishliss et mise en musique par une troisième personne. Le fandom a son apogée.
Je l’ai pas mal chantée à mon propre Gros bébé et j’en ai même faite une adaptation en français donc elle mérite tout à fait d’être dans la liste. :D

Otherwise by TheSigyn (Buffy the Vampire slayer)

The Slayer Buffy Summers drowned at the hellmouth two years ago. The vampire Spike was dusted in Prague. So what are they both doing here?

En 2019, j’ai revu tout Buffy. Et en 2020, j’ai lu compulsivement toutes les fics Spike/Buffy écrites par TheSigyn (et il y en a beaucoup) : toutes super bien écrites et bien charactérisées, et en choisir une en particulier n’était pas évident, d’autant que j’ai été assez mauvaise à annoter mes bookmarks cette année… mais celle-ci est taggée « personal favorite » et « epic »… :D

Pour quelque chose de plus court vous pouvez aller jeter un œil aux autres fics de l’auteur. Si vous aimez le pairing et les fics qui ne renient pas l’aspect sombre de l’univers vous allez probablement beaucoup aimer (ma seule réserve, un Angel-bashing toujours plutôt bien traité, mais parfois un peu visible, même si dans le contexte de l’histoire ça passe généralement bien)

The Courage of Your Convictions by xzombiexkittenx (Starwars)

When Hux learns of a new way to manipulate Kylo Ren, he's all for it. He thinks he can get Kylo to stop throwing destructive tantrums and maybe even make him a decent co-commander. Hux never expects his schemes to backfire on him, lead him to some serious questions about his own place in the galaxy, and put both their lives at risk.

Un pairing qui ne me tentait pas du tout… mais j’ai fait confiance à l’auteur, et non, rien de rien, je ne regrette rien. Le premisse de la relation qui commence comme une tentative de manipulation parce que Hux a repéré un point faible chez Kylo et quil veut l’exploiter me va parfaitement pour ces personnages. L’auteur a su me vendre le pairing, l’évolution de la relation, et à même réussi à me rendre Kylo sympathique (ce qui n’était pas gagné d’avance) sans tomber pour autant dans la woobification… C’est la première partie d’une duologie, mais elle tient très bien toute seule.

Heyr Himna, by frissonic (le film Eurovision)

Alexander Lemtov, winner of Eurovision, goes to Husavík and gets stuck there. He goes on a spiritual journey through music and memory, or maybe just kills some time until a volcano stops exploding.

Une fic que j’ai beaucoup aimée sur le meilleur personnage de ce film qui était aussi débile que divertissant. La fic parvient à garder le bon équilibre entre traitement sérieux et humour un peu déjanté, qui fonctionne bien.

and far from him into heaven shone the bronze by forgetme (Brookline 99)

“Sure, this is going to be a surprise, but a good one! It’s not Surprise, you’re being stabbed! It’s Surprise, you get cake!”

“I don’t particularly care for cake,” Kevin replies, “it is too sweet and I dislike the texture.”

Jake's husband gut is on point. Academic publications are overpriced. Someone is getting swept off his feet tonight.

Forgetme a écrit quelques excellente fic sur la relation de Jake et Kevin (et par extension Kevin/Holt) autour des thèmes de la famille de choix, des relations filiales et de l’amitié, c’est l’une d’entre elles. Elle écrit les voix des personnages à merveille. Comme on dit, headcanon accepted. :D

The Last Man on Earth by Survivah (The old guard)

It’s not lost on her that technically, her dating pool is now exactly one person, if she wants to be with somebody who won’t die on her. Still, “you’re my only option” is miles away from being a good enough reason to give it a shot.
- - -
5 Times Nile & Booker Ended Up in a Romance Novel Scenario + 1 Time They Didn’t

Comme tout le monde je suis sortie de The Old Guard en shippant Nicky/Joe, mais j’ai beaucoup aimé cette fic sur un pairing que je n’avais pas envisagé, et qui construit habillement la relation entre slow burn littéral et tropes habillement gérés.
(Et si vous voulez quand même du Joe/Nick, Survivah en a aussi écrit du très cool.)

Le bonus :

Outlands by Maldoror_Chant (original)

Ryou, a relentlessly repressed and controlled accountant, accidentally slips between dimensions. Since he's a practical, cautious man and not a complete idiot, he retraces his steps and slips right back out again. But he's not alone. And now his life is going to take a sharp turn away from "repressed" and "controlled", to very strange places indeed: into a warped image of the past and into a very uncertain future, through war and violence, to the very edges of reality and beyond.

Cette année, Mal, qui est une de mes auteurs préférée de fics depuis longtemps, a repris sa série originale Outland pour la finaliser, et j’ai tout relu avec grand plaisir. C’est du m/m avec de la fantasy et un héros très cartésien qui se retrouve entrainé dans un univers médiéval moyen-oriental…sauf que ce n’est évidemment pas juste cela. La dernière histoire est en cours de finalisation, et j’attend la fin avec impatience. Testez le premier chapitre, etje suis prête à parier que vous vous retrouverez à lire les suivants. J.




N'hésitez pas à poster votre propre top dans les commentaires !
hetalia_Arthur

[Avent] Kipo et l'âge des animonstres



Kipo et l'âge des animonstres est une série d’animation post-apocalyptique disponible sur Netflix et c’est génial. Suite à une catastrophe, le monde est en ruine et les animaux ont muté, devenant plus grands et intelligents. Voire géants. Ils se livrent à une guerre des gangs, tout en vivant dans la peur du tyran Scarlemagne. Ce dernier est un mandrill ayant des pouvoirs de contrôle mental et un immense charisme, bien déterminé à devenir le roi des mutants. Les humains, eux, sont contraints de se terrer sous terre, dans des terriers, afin de se protéger des dangers extérieurs. C’est dans ce contexte que notre héroïne, Kipo, a grandi avec son père pendant treize ans.

Collapse )
chat

[Avent] Aggressive Retsuko

Aggressive Retsuko, ou Aggretsuko, est une série cartoon japonaise sur Netflix !



L'héroïne est une petite femelle panda roux qui est salariée dans une entreprise. Elle se heurte alors à la mysogynie de sa hiérarchie (genre elle doit faire le ménage, apporter le thé etc...) et comme beaucoup de japonaises, envisage le mariage comme porte de sortie.
Mais en attendant...elle chante du métal toute seule au karaoké pour se défouler.


Alors ça n'a rien à voir avec le féminisme qu'on nous vend dans les séries/films américains. Ici, Retsuko, notre héroïne bonne poire, n'est pas "woke", ce n'est pas une warrior badass qui va jeter ses talons hauts à la poubelle et frapper son boss avec.

Retsuko est bien consciente qu'elle se fait maltraiter parce qu'elle est une femme...mais elle fait partie de ce système patriarcal. Elle ne sait pas comment se dépêtrer de tout ça, dans une société japonaise qui encourage à l'esprit du collectif au détriment de l'individu et de ses envies personnels, qui renie l'expression des émotions et qui demande toujours plus de réussite. Une société où sortir des convenances est signe d'arrêt de mort social.



Un truc que j'adore dans cette série : la sororité des personnages féminins

La série, sous son design terriblement mignon, fout de vraies baffes à la société japonaise, mettant en exergue sa domination sur les gens comme Retsuko qui n'arrive pas à savoir ce qu'ils veulent, empêtrés dans les injonctions dont ils sont constamment victimes.

Reste qu'il s'agit d'une série aussi très drôle, très humoristique, touchante. L'histoire ne va pas vers une morale simpliste, Retsuko connait des hauts et des bas, mais elle évolue, peut-être pas comme on voudrait, mais elle grandit, et l'on ne peut s'empêcher de s'identifier en voyant son parcours de jeune adulte paumée, entre jeux de drague et panier repas de fauchée, à se faire des potes, à suivre le compte insta de la pouf du bureau, et tout un tas de conneries qu'on se souviendra avoir fait/faire encore. Bref, un bonbon pour trentenaire ;)